Instants...
Instants...
à la une
2013 - Cindy et Sitting Belle
Cindy et Sitting Belle, un couple complice, une amitié sans faille, une confiance sans artifice.

« Faire en sorte que ton idée devienne la sienne » [Ray Hunt], c’est cette citation qui caractérise ma façon de penser ! Et cet objectif de travail je l’ai forgé, accompagnée de mes monitrices mais aussi et surtout accompagnée du poney de ma vie : Sitting Belle. C’est loin d’être un coup de foudre, le hasard a fait beaucoup ! À vrai dire au début cette ponette me faisait peur, un vrai sanglier ! Les débuts en manège m’ont mise en confiance et à ce moment là, j’ai commencé à m’attacher énormément. J’ai alors commencé mes premiers stages avec elle et ai essayé le pony games avec cette morue pas très sociable avec ses congénères. Mais c’était « drôle » on s’amusait bien dans le manège. Une fois le premier extérieur c’est une toute autre affaire ... au bout de 5 min de pas sur la piste elle devient d’un seul coup, folle ! Après un tour de carrière à fond les ballons on finit à terre toutes les deux ! C’est à ce moment que le mot « peur » a pris tout son sens. Pas très expérimentée et avec une jument jeune ...

je voulais abandonner mais c’était sans compter sur ma monitrice, Dominique qui m’a forcée a remonter après 2 semaines d’arrêt, quitte à me tenir durant tout le cours. Les débuts ont été difficiles, j’ai repris confiance à la maison mais c’est alors qu’on commencé les premières compétitions en Pony games avec Anouk ... Encore une fois un échec total : un sanglier qui traverse le terrain et qui me dépose plusieurs fois de suite au fond ! Mais Anouk a continué de croire en nous, et après deux saisons avec Anouk le travail a commencé à payer ! la jument était devenue « contrôlable » mais surtout une « confiance » s’est installée.

Je passais beaucoup de temps au club, et emmenais souvent Sitting Belle brouter puis je la laissai se rouler ensuite dans le manège. Un jour sans trop savoir pourquoi je l’ai mise sur le cube, et gourmande la ponette s’est vite prise au jeu. Mais on s’en est vite arrêté à juste mettre les deux pieds sur le plot. Enfin, après plusieurs mois à la mettre souvent en liberté dans le manège et surtout en la regardant, on en est arrivé à faire aujourd’hui de nombreux petits tours de cirques dont le plus impressionnant reste le coucher ! Alors que certains cherchent à obtenir un coucher par le déséquilibre avec Sitting Belle je l’ai obtenue d’elle-même. Un jour alors que j’étais assise dans le manège elle est venue se coucher auprès de moi et a accepté que je m’approche d’elle : un code a après été instauré. On me dit souvent « tu apprends pleins de bêtises à Sitting Belle c’est mignon ! » et je préfère répondre « C’est elle qui me les apprend, moi je ne fais que la récompenser ».

Niveau pony games on a pu réaliser nos premiers championnats de France qui restent un moment magique malgré l’absence de résultats, on s’est amusé ! Et afin de tirer notre révérence on a effectué les Indiv’s de la Bonde, compétition international avec comme seul objectif : profiter ! et qui s’est pourtant révélé être sportivement une belle prouesse de la jument.

Aujourd’hui je suis fière de la voir sous la selle de Juliette. On m’a également vu réaliser quelques CSO à la maison avec elle pour le plaisir et il est vrai que durant chaque parcours, devant chaque obstacle je sentais cette ponette qui malgré sa petite taille voulait absolument bien faire !

Aujourd’hui cette complicité avec Sitting Belle m’aide a surmonter ma nouvelle aventure avec Ut avec qui ce n’est pas facile tous les jours. Sans rancunes cette bouboule ! Le poney d’une vie !