Instants...
Instants...
à la une
Félix, notre douce montagne de gentillesse

Félix est parti rejoindre Aldebaran, au royaume des chevaux blancs...

Les années passées ont été tristes en mauvaises nouvelles. Après la fantastique Mélissa, nous avons perdu le fulgurant Rigolo, l’intrépide Arthur, le sombre Beauty Black, le flamboyant Champy, le magnifique Aldebaran.

Cet été, nous perdons Félix.

Belle montagne blanche de douceur, de gentillesse. Félix, c’était LE gentil, le doux, celui avec qui personne n’avait jamais peur. Celui qui redonnait confiance, celui qui était aussi moelleux qu’un bon fauteuil. Il aura pratiqué toutes les disciplines, porté des centaines de cavaliers, des plus petits aux plus grands. Sa seule fantaisie, lorsqu’il était bien gai, était de pousser un petit hiiii et de faire (un peu !) le dos rond.

Notre adorable montagne de gentillesse, tu manqueras à tous. Ton regard si doux, ta gentillesse si simple, nous ne la retrouverons pas...

J’espère que tu es heureux, dans un pré immense sans barrières, toi qui détestais tant qu’on revienne te chercher au pré. Preuve que pour toi, la vraie vie, elle était bien dans l’herbe verte, et pas enfermé. Sois heureux notre beau Félix. Nous ne t’oublierons pas...

En dressage
En dressage
Ouf concours fini
Ouf concours fini
Présentation en rouge et blanc
Présentation en rouge et blanc