Instants...
Instants...
à la une
Aldebaran, qui étais-tu ?

Mon nom est celui de l’étoile la plus brillante de la constellation du Taureau. Il vient de l’arabe et signifie le suiveur. Mais je ne suis pas d’accord sur ce dernier point. Brillant oui mais suiveur, non.

Brillant et filou, voici comme on pourrait me qualifier. Pourquoi donc pensez-vous ? Qu’est ce qu’un cheval brillant ?

C’est un cheval qui sait ouvrir les portes, malgré de nombreux stratagèmes pour les maintenir fermées, c’est un cheval qui s’adapte à son cavalier et qui sait très bien, s’économiser, quand il ne voit pas l’intérêt de donner le meilleur de lui même :-)

Et pourtant, j’en ai porté des cavaliers...

Des débutants petits, grands, des qui avaient besoin d’un cheval calme et porteur. Mais alors je devenais très très calme et faisait le maximum, pour ne pas trop en faire justement :-) Parfois aussi, je n’étais pas calme du tout, juste pour contredire les mauvaises langues et pouvait partir en sauts de mouton très joyeux, surtout les petits matins froids d’hiver.

Des handicapés, autistes, qui devaient avoir une confiance absolue en mon grand corps solide. Je leur donnais avec joie. Dominique savait qu’elle pouvait compter sur moi.

Des jeunes, des vieux, des galops 0 à 7 et ceux là même, je les ai portés en championnat du Val d’Oise, (n’est-ce pas Anouk) et même aux championnats de France pas plus tard que l’an dernier avec Marine... Je ressemblais à un bel ibérique quand même !

Je connais presque toutes les disciplines ! La randonnée avec Jean, le TREC avec Manu et Géraldine, le dressage avec presque tous et j’ai même sauté, mais quand j’étais plus jeune et que mes articulations me faisaient moins souffrir.

On me qualifiait souvent de trop calme ou trop mou et pourtant je pouvais facilement devenir cheval fougueux ! Demandez donc à Géraldine, qui se souvient très bien d’un entrainement TREC, partis en individuel sous la pluie, un 1er novembre. J’étais digne d’un cheval de sang ce jour là. J’étais stressé d’être seul, on n’a pas l’habitude, nous chevaux de club... Elle m’a dit ensuite, ne pas m’en vouloir, et m’a juste donné à partir de ce moment là, le surnom de zébulon ou Aldébulon :-) Regardez les superbes photos en liberté qu’a prises Marie l’an dernier aux championnats de France, ai-je l’air trop mou ??!

La vie d’un cheval de club n’est pas toujours rose, mais j’aimais quand même et par dessus tout, les carottes, qu’on me flatte et m’encourage, qu’on me laisse vagabonder dans le club à ma guise (merci Dominique) et suprême bonheur, qu’on me gratouille la garrot :-) Je n’aimais pas qu’on m’oblige ou qu’on me force, j’étais indépendant... Je n’aimais pas les portes de box fermées. Je n’aimais pas non plus la chaleur de l’été, qui faisait revenir cette fichue dermite qui me démangeait...

Ma santé m’a lâché alors que je n’avais que 22 ans, c’est pas si vieux... Je laisse un vide dans ce club où j’ai grandi... Un très grand vide.

Avec Marine aux championnats de France
Avec Marine aux championnats de France


Quand je vous dis...
Quand je vous dis...


que je ressemble...
que je ressemble...


à un superbe ibérique !
à un superbe ibérique !


La preuve en images...
La preuve en images...


21 ans et pourtant...
21 ans et pourtant...


quel talent !
quel talent !


Marine et moi, à Lamotte en 2009...
Marine et moi, à Lamotte en 2009...


En dressage avec Marine D. cette fois
En dressage avec Marine D. cette fois


En dressage, avec Géraldine
En dressage, avec Géraldine


concentrés...
concentrés...


nous sommes concentrés...
nous sommes concentrés...


En trec, on s’amuse mais pas seulement !
En trec, on s’amuse mais pas seulement !


Chouette, on va aller se promener
Chouette, on va aller se promener


chouette, concours fini
chouette, concours fini


Bon allez, quelques brins d’herbe avant de partir !
Bon allez, quelques brins d’herbe avant de partir !


chouette on va aller se balader !
chouette on va aller se balader !


Qui a dit que j’étais mou ??
Qui a dit que j’étais mou ??


Je peux jouer tout seul alors ?
Je peux jouer tout seul alors ?


Alors j’y vais !
Alors j’y vais !


Mais d’abord je refléchis...
Mais d’abord je refléchis...


Ne suis-je pas magnifique ?
Ne suis-je pas magnifique ?


yaouh !!
yaouh !!


trop chouette de se défouler !
trop chouette de se défouler !


je peux continuer ??
je peux continuer ??


Admirez !
Admirez !


allez, encore un peu.
allez, encore un peu.


c’est quelle figure de dressage ?
c’est quelle figure de dressage ?


la liberté !
la liberté !


Bon je vais me reposer un peu quand même...
Bon je vais me reposer un peu quand même...


Mais quand même en profiter !
Mais quand même en profiter !


Pour prouver que je ne suis pas mou !
Pour prouver que je ne suis pas mou !


Ah maintenant une petite roulade pour me détendre de tous ces efforts !
Ah maintenant une petite roulade pour me détendre de tous ces efforts !