Instants...
Instants...
à la une
Séance du 19 juin
Séance dressage pour une des dernières séances de la saison avec Michel Jourdin.

Nous retrouvons Michel, pour l’une des dernières séances avant les vacances. Nous esperons vivement le retrouver la saison prochaine, car nous avons tous, beaucoup appris sur l’équitation dite classique et sur notre "potentiel" de cavalier depuis le début de ces séances.

Nous entamons la séance par les maitres mots de l’instructeur, qui devraient être la base de l’équitation classique pour chaque cavalier :

-  impulsion
-  flexibilité

Les séances de travail doivent toujours permettre au cheval de se muscler en s’assouplissant, et dans le bon axe d’échauffement, sans quoi apparaîtront des raideurs, et par voie de conséquences des défenses.

Nous nous dispersons pour la détente au pas, en enchaînant des exercices d’assouplissement simples. Michel nous rappelle que la première chose à rechercher pour travailler correctement est l’impulsion. Chercher à coincer le cheval dès le départ est néfaste et contraire à un travail dans le bon sens.

Les maîtres mots des séances de Michel ressurgissent et sont encore et toujours répétés :
-   cadence
-   compter les pas
-   penser cheval

Les habitués des séances de Michel, déchaussent leurs étriers. C’est un réflexe qu’on prend presque à toutes les reprises normales maintenant. C’est un geste simple mais qui permet de mieux descendre ses jambes, mieux se décontracter, mieux sentir son cheval.

Le travail de détente se poursuit au trot, et enfin au galop.

Michel nous rassemble et commente le travail de chacun des couples en quelques mots. C’est là qu’il insiste sur le fait qu’il n’y a pas UNE équitation, mais qu’il doit y avoir un échange entre le cavalier et son cheval. La belle équitation est celle qui s’adapte à son cheval et qui agit selon les caractéristiques de locomotion et de tempérament de celui-ci.

Michel rappelle le bienfait de la décontraction. Les mains du cavalier doivent agir en finesse et en « jouant de leurs doigts » pour créer un contact moelleux et décontractant : les mâchoires serrées, crispent tout le cheval et nous font rebondir sur son dos : le cercle vicieux est amorcé... Y penser sans arrêt pour arriver à établir ce contact indispensable, cet échange qui doit être léger et délicat.

Nous entamons la séance de travail proprement dite par des exercices sur la volte, au trot et au galop. Le cheval doit être léger. Pour l’aider à se tenir et à se rééquilibrer nous le contre-incurvons.

Vient ensuite les exercices sur la demi volte :

-  Contre-incurvation sur le demi cercle puis cession à la jambe sur l’oblique.
-  Épaule en dedans sur la courbe, puis cession à la jambe sur l’oblique.
-  Enfin, épaule en dedans sur la courbe, rejoindre la piste en appuyer.

Ce travail amène le travail du contre galop, pour la recherche de l’équilibre, de la légèreté, de l’aisance, et de la décontraction.

Enfin pour terminer la séance et bénéficier de tout le travail accompli :

-  sur la piste, à main droite quelques pas de cession à gauche, puis à droite, puis à gauche, puis appuyer à gauche. A la piste, prendre le contre galop. Le même travail à main gauche. Les chevaux sont légers, en équilibre, à l’écoute.

Chacun fait le bilan de sa séance. Michel insiste sur le fait que nous devons tous chercher à définir et atteindre notre objectif propre. Par rapport à nos envies et en mettant toujours en avant le plaisir que nous avons à échanger avec notre cheval.

Ce sera pour ma part, la dernière séance de la saison avec Michel. Je me permets de mettre un lien vers l’association dont fait partie Michel et qui met en valeur l’équitation académique dans tout ce qu’elle a de recherche vers la légèreté, l’équilibre, la beauté et l’échange entre l’homme et l’animal : http://www.allege-ideal.com C’est un rêve auquel chaque cavalier devrait aspirer.

J’espère que Michel nous fera profiter de sa présence la saison prochaine. J’ai appris grâce à ses séances à SENTIR mon cheval, à mieux appréhender les mouvements qui lui conviennent et à être plus précise dans l’utilisation de mes aides. Le travail a pu être poursuivi grâce aux reprises de dressage de Dominique le reste de l’année, et je tenais à clore ce chapitre en remerciant ces deux enseignants.

Ont participé à la séance :

-  Mélusine et Koffee
-  Lea L. et Bienvenue
-  Lea M. et Kastillane
-  Christine et Brocéliande
-  Cécilia et Melissa
-  Cécile et Gai Luron
-  Emmanuelle et Gala
-  Céline et Gurky
-  Charley et Gulliver
-  Géraldine et Lys