Instants...
Instants...
à la une
Séance Instructeur n°6 du 17 décembre
Séance dressage pour ce nouveau rendez-vous avec Michel.

Le grand froid de cet après midi de décembre ne nous empêche pas de retrouver Michel Jourdin, pour une séance dressage. Nous sommes peu nombreux, et comme à chaque séance, Michel nous rappelle l’essentiel de l’équitation : la mise en selle pour le cavalier et les assouplissements pour le cheval.

« Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup. » le leitmotiv de François Baucher, grand maître de l’équitation classique, fut le fil conducteur de notre séance. Nous enchaînâmes des exercices simples, mais dans lesquels nous devions nous appliquer et nous contenter de chaque petit progrès, et en féliciter notre cheval.

La détente se fait individuellement comme toujours, en insistant sur les assouplissements (longtemps au pas à cause de la température très froide) : voltes en rène d’ouverture, rène d’appui, voltes avec hanches en dedans, en dehors, cession à la jambe, huit de chiffres, contre incurvations, allongement du pas...

Lorsque nous sentons nos chevaux suffisamment échauffés, nous commençons à trotter, en enchaînant le même type d’exercices.

Lorsque Michel nous rassemble pour le premier debriefing, il nous rappelle que la mise en selle est primordiale car le cavalier doit absolument accompagner de son mieux les mouvements de son cheval, afin de ne jamais le gener. Car un cheval qui a mal au dos à cause d’une mauvaise assiette, sera inconfortable car creux. A partir de là, le cavalier se crispera et rebondira encore plus sur son dos... C’est un cercle vicieux que nous devons absolument brisé, grâce à une assiette des plus souples.

Michel insiste encore une fois sur le fait, que nos chevaux de club sont des compagnons polyvalents et généreux, et qu’il faut à tout prix, les préserver, les ménager au maximum, afin qu’ils travaillent dans les meilleures conditions possibles. Cela passe par les assouplissements et les échauffements qui doivent être adaptés à chaque nature spécifique de notre cheval. Ils sont tous différents et certains auront besoin de marcher beaucoup au pas, trotter renes longues, et d’autres pourront être trottés très vite... Bref, nous devons avant tout être à l’écoute de notre monture, afin de préserver ses fragiles articulations, et ce qui nous supporte : son dos. L’assiette devant rester la base de notre équitation.

Nous entamons la séance proprement dite avec enchaînements des exercices suivants : Demi-voltes au pas, cession sur l’oblique, sur chaque grand côté. Demi-voltes au trot, épaule en dedans sur le demi-cercle, allongement du trot en remettant droit Remise en avant sur les petits côtés. Enchaînements de ce genre de petits exercices qui paraissent simples mais qui demandent une application certaine, pour les réussir et en tirer profit : cheval en équilibre, en avant, et aux ordres.

Travail au galop à faux pour terminer la séance : Demi-volte au pas avec départ au galop sur le pied intérieur à la piste qu’on a quittée, en s’aidant de l’incurvation de la demi-volte pour le départ. Ce fut grâce à cet exercice que nous avons senti nos chevaux bien en équilibre et légers.

Séance encore une fois très enrichissante, pendant laquelle Michel prend le temps de dire quels points doivent être travaillés par rapport à notre cheval et à ses capacités. En insistant encore et toujours sur le fait qu’un cheval vaincu n’est pas un cheval convaincu et que c’est dans la confiance et la persévérance que nous ferons le plus de progrès....

Ont participé à cette séance :

-  Mélanie et Haxo
-  Cecilia et Hématie
-  Timothée et Gai-Luron
-  Charley et Koffee
-  Géraldine et Lys.