Instants...
Instants...
à la une
cheval de mer
Au pays des légendes et des Korrigans, la Bretagne, le cheval a été, et est encore utilisé pour de nombreuses activités.


trait breton trottant dans les vagues

Les goémoniers du pays des Abers

Jusqu’à la moitié du XXe siècle les goémoniers, pêcheurs d’algues du nord d’ouest de la Bretagne, utilisaient les traits breton pour ramener la récolte de goémon, l’or brun de cette région, du bateau à la plage. Les solides chevaux entraient dans l’eau glacée jusqu’au poitrail et attendaient sans bouger que la charrette soit remplie de la précieuse récolte. Ils remontaient la charrette pleine sur la plage pour ensuite l’acheminer vers les sècheries des dunes. Lors de l’étape de séchage, le trait breton était encore là pour attendre qu’on dépose sur la civière, le goémon séché. Il l’emmenait jusqu’aux fours, et on le voyait très souvent se placer de lui-même dans la fumée de goémon, reconnue pour ses principes bénéfiques sur le système pulmonaire !


La préparation de la charette
La préparation de la charette


Ramassage du goémon
Ramassage du goémon


Emmener le goémon séché
Emmener le goémon séché




Le manège à trompette de Ouessant

Qui voit Ouessant, voit son sang ce dicton est plus qu’une légende, puisqu’aujourd’hui encore les récifs de Ouessant sont réputés être les plus dangereux de la Bretagne. En 1865 les ingénieurs décident d’ajouter au phare, une trompette de brume pour avertir les bateaux en cas de brouillard. Ils étudient un principe nouveau : la corne de brume serait actionnée par un manège à chevaux. En effet, pratiquement tous les habitants de l’île possèdent de petits chevaux trapus. Les stalles spacieuses et la fosse sont encore visibles dans la ruine aujourd’hui. Malheureusement ce manège n’a jamais fonctionné, car bien que l’idée fut judicieuse, c’était sans compter sur les habitants qui n’ont jamais voulu prêter leurs précieux poneys à l’administration... En effet, les poneys vivaient en liberté sur l’île, et comment pensez vous qu’il serait possible d’aller les capturer en plein brouillard ?? fut la réponse des propriétaires pas très coopératifs de Ouessant !


Qui voit Ouessant...


Le manège à trompette

Les courses de pays à Guissény

Chaque année sont organisées, à la fin août, lors des marées très basses, les courses de pays, regroupant, toutes sortes de chevaux, des poneys aux massifs traits bretons. Un hippodrome est matérialisé sur la plage immense de Guissény et tous les cavaliers propriétaires et de club de la région viennent s’affronter sur ce champ de course improvisé dans une ambiance bon enfant. Les courses sont classées par catégories : grands poneys, chevaux de loisir, chevaux de trait bretons, chevaux entrainés. En effet, en prévision de ces courses annuelles, des amateurs entrainent leurs chevaux dits de loisirs, qui se transforment alors en véritables chevaux de course ! Un magnifique spectacle où les cavaliers de club et amateurs goutent à l’univers grisant de la course.



Départ !



Qui l’emportera à l’arrivée ?


Au détour d’un sentier près de Kersaint...


Trait breton à Porspoder